Tendances RH|Nov 26, 2021

RSE : se former et s'informer sur les enjeux

La responsabilité sociétale des entreprises prend de plus en plus d'ampleur dans les stratégies. Définition, enjeux et actions, tout ce qu'il faut savoir.

6 min. de lecture

RSE et formation

La RSE est la Responsabilité Sociétale des Entreprises, aussi appelée Responsabilité Sociale de l'Entreprise. Elle a pour but d'encourager la mise en place d'actions responsables en définissant un "code de conduite" à suivre pour l'organisation. Celui-ci va permettre de définir si le groupe est engagé dans une démarche RSE et si les objectifs de développement définis ne vont pas nuire à sa performance économique mais plutôt lui permettre un développement pérenne.

Le concept et les enjeux de la RSE

Mettre en place des démarches RSE dans son organisation est devenu obligatoire. En effet, depuis le pacte mondial des nations unies, les enjeux du développement durable doivent être intégrés aux questions centrales du développement de l'entreprise. Ce pacte est une initiative des Nations Unies datant de 2000 ayant pour but d'inciter à l'échelle mondiale les entreprises à prendre en compte l'importance sociale et environnementale de leurs activités commerciales. La norme iso 26000 fait état des lignes directrices dans la mise en place des actions relatives à la RSE. Elle définit le périmètre de la RSE autour de 7 problématiques :

  • la gouvernance de l’organisation

  • les droits de l’homme

  • les relations et conditions de travail

  • l’environnement

  • la loyauté des pratiques

  • les questions relatives aux consommateurs

  • les communautés et le développement local.

Les enjeux de la RSE

Mais au-delà de son caractère législatif, il est important de bien comprendre les enjeux d'une politique RSE. Une entreprise durable est une entreprise qui s'engage : si les activités commerciales de l'organisation ne sont pas en mesure d'intégrer cette démarche, celle-ci ne pourra pas garantir sa pérennité. En effet, de plus en plus de consommateurs réclament une transparence des entreprises vis-à-vis de leur performance globale.

Il en va de la responsabilité d'une organisation d'être socialement responsable. Les impacts de ses décisions peuvent avoir des conséquences très importantes sur l'environnement. D'autre part, en interne, formaliser la démarche RSE auprès des salariés peut avoir un impact positif sur leur qualité de vie au travail. Il est donc important pour une société de communiquer, d'informer et surtout de former ses salariés aux enjeux de développement qui y sont liés.

Pour évaluer à quel point une entreprise est engagée dans une démarche RSE, celle-ci doit faire état de ses actions et de ses résultats dans un rapport RSE se présentant sous la forme d'une analyse extra financière. Il s'agit généralement d'un rapport annuel, obligatoire pour les entreprises cotées en bourse.

Rapport RSE

Exemple d'actions à mettre en place

La RSE reposant sur 3 piliers, son plan d'action peut se développer de différentes manières. Toutefois, le développement d'une politique RSE ne doit pas non plus empiéter sur la viabilité financière des sociétés : celles-ci doivent rester performantes économiquement.

Le pilier social

Les attentes des parties prenantes sur cet aspect sont de plus en plus grandissantes. En effet, instaurer une politique RSE dans une organisation a déjà permis de changer le quotidien de milliers de personnes. L'entreprise Sitel Group a par exemple proposé aux familles de ses collaborateurs du monde entier de bénéficier d'un accès exclusif à un catalogue de contenus de formation. Cette démarche a permis à des milliers de collaborateurs d'offrir à leurs famille un accès facilité à l'apprentissage.

Autre exemple : les minorités ont pu bénéficier des pratiques mises en place pour garantir leur inclusion dans la société, ainsi que la diversité de la population à toute échelle. Grâce notamment à une sensibilisation sur les discriminations à l'embauche :

  • les femmes et les hommes ont droit à l'égalité professionnelle et surtout à une égalité des chances

  • les personnes en situation de handicap ont désormais plus de chances d'être embauchées et de retrouver une stabilité quotidienne

  • les personnes racisées sont protégées contre les discriminations à l'embauche et portées vers une ascension sociale leur permettant un avenir plus serein.

La RSE et l'égalité des chances

Ces améliorations sont en théorie véridique, mais en pratique les faits sont encore bien trop différents. C'est pourquoi il est important de sensibiliser les parties prenantes sur ces thématiques. Pour cela, la formation en entreprise peut être un levier puissant. En proposant d'informer ses salariés sur ces problématiques majeures, l'entreprise peut agir concrètement pour accroître la responsabilité de ses collaborateurs. C'est d'ailleurs sur ce sujet qu'est centrée notre deuxième saison du podcast du Learning Club, où des acteurs de la formation viennent témoigner de leur vision sur l'impact de l'apprentissage dans une stratégie RSE.

Le pilier environnemental

Les démarches de développement durable concernent souvent l'environnement. Dans cette catégorie, l'entreprise doit prendre en compte les impacts de ses décisions sur la planète et pour l'environnement. Elle peut donc :

  • choisir de privilégier des produits fabriqués avec des méthodes d'éco-conception

  • centrer ses efforts sur des achats responsables et respectueux de l'environnement et

  • diminuer son bilan carbone en restreignant son émission de gaz à effet de serre (limite des déplacements professionnels, nettoyage régulier des boîtes mails...)

  • mettre en place un management environnemental

  • participer à la gestion des déchets

  • chercher à en savoir plus sur la démarche RSE de ses partenaires afin de s'allier aux organismes investis et touchés par les valeurs du développement durable.

En matière de développement durable, les options sont nombreuses pour les entreprises. Ce qui est sûr, c'est que pour les sociétés B2C, cet enjeu est devenu une priorité avec des consommateurs de plus en plus exigeants, qui poussent leurs marques préférées à agir pour la protection de l'environnement.

Commerce responsable

Le pilier économique

Pour promouvoir la responsabilité sociale de l'entreprise, on peut s'appuyer sur l'aspect économique de son engagement en :

  • agissant pour une économie circulaire

  • participant au développement d'une économie locale

  • créant des emplois pour soutenir des secteurs en voie d'expansion et des quartiers en développement

  • contribuant à une politique d'achats responsables

  • luttant contre la corruption.

Lutter contre la corruption en RSE

Intégrer les préoccupations économiques dans ses engagements RSE, c'est aussi être fiscalement responsable, mettre en place des stratégies d'écologie industrielle ou encore rémunérer ses salariés et actionnaires de manière équitable. Enfin, l'aspect éthique des affaires rentre aussi en jeu et combine à la fois le pilier économique et le pilier social. Toutes ces actions ont pour but la création de valeur pour les acteurs internes et externes à l'entreprise.

Cette responsabilité économique est aussi un point majeur dans les rapports annuels. En effet, les reportings extra-financiers ne sont pas les seuls à mettre en lumière les engagements RSE d'une entreprise.

En conclusion, l'entreprise a désormais une responsabilité à tenir vis-à-vis des impacts environnementaux de ses activités. Les préoccupations sociales et économiques ont aussi une place primordiale dans sa responsabilité globale. Toutes les actions responsables vont contribuer à la démarche de responsabilité dont les petites et grandes entreprises doivent maintenant faire preuve. S'engager dans cette démarche, c'est assurer à sa société une amélioration continue et une pérennité fiable.

Partager :

E

Edflex

Team

Obtenez un e-mail par mois sur les dernières actualités de la formation en ligne et les nouveautés chez Edflex.

On continue ?

Plan de développement des compétences

HR Trends|Dec 17, 2021

Comment améliorer votre plan de développement des compétences dans l'entreprise ?

Pour veiller à l’employabilité de leurs salariés, les entreprises doivent améliorer leur plan de développement des compétences. Voici comment faire.