Digital Learning|Oct 1, 2021

Peut-on vraiment révolutionner le digital learning ?

Alors que le digital learning s'est développé avec force, sa place est déjà remise en question. Mais peut-on vraiment révolutionner un système aussi récent ?

8 min. de lecture

Digital learning

Alors que le digital learning semble connaître son apogée depuis quelques mois suite à la crise sanitaire, il est déjà question de mettre de côté les outils numériques pour revenir progressivement au présentiel. Les apprenants (on le comprend) étant parfois en surdose de digital et des cours à distance.

Pourtant, les avantages de ces modèles ne sont plus à prouver dans le milieu de la formation hybride. Il serait donc dommage de délaisser si rapidement les formations à distance... D'ailleurs, a-t-on vraiment exploité toutes les possibilités ou peut-on encore révolutionner les formations en ligne ? Pas besoin de 4h pour répondre à cette question, ces quelques lignes suffiront à vous faire votre propre idée.

Le digital learning de nos jours

Un développement accéléré des dispositifs de formation à distance dans de nombreuses entreprises récemment a causé quelques erreurs sur l'efficacité première de ce mode de formation. Si les formations ouvertes et à distance sont perçues comme une simple retranscription digitale de formations en entreprise en présentiel (aïe), elles manqueront cruellement d'une vision sur l'expérience et la pédagogie d'apprentissage en ligne qui est complètement différente. Il est essentiel de développer des contenus pédagogiques conçus spécifiquement pour ces modules de formation.

Apprentissage en ligne

Une adaptation du présentiel

Le digital learning s'est développé depuis des années grâce à la transformation digitale de la formation professionnelle. Avec la crise sanitaire, l'adaptation au digital est devenue essentielle et nécessaire pour les entreprises qui étaient en retard ou en transition sur le sujet. Nous nous sommes tous rendus compte que les besoins de formation étaient toujours plus précis, plus évolutifs et qu'ils nécessitaient des formats consultables immédiatement, permettant aux apprenants d'évoluer facilement. Toutefois, les formats pédagogiques à traiter sont de plus en plus diversifiés du côté de la demande.

En effet, les apprenants ne se contentent plus des programmes de formation qui leur sont proposés. Ils sont de plus en plus nombreux à chercher de nouvelles expériences d'apprentissage par leur propre moyen. Cette conduite du changement du côté des apprenants engage les entreprises à proposer des dispositifs de formation à distance adaptés à leurs attentes pour s'assurer de la qualité des contenus de formation proposés.

C'est pourquoi côté offre, les modules e-learning se sont multipliés. Organismes de formation digitale, concepteurs pédagogiques, formateurs et animateurs en ligne : les métiers liés au e-learning ont vu leur activité exploser au cours des derniers mois. Ils sont importants à prendre en compte pour garantir une conception pédagogique et un enseignement à distance digne des attentes.

Les formats digitaux qui existaient parfois pour le divertissement sont devenus des ressources pédagogiques à part entière : il est par exemple complètement possible de suivre une vidéo learning ou d'écouter un podcast pour se former sur les métiers du web. D'autres formats pédagogiques se sont aussi encore plus développés pour optimiser l'expérience utilisateur de l'apprenant en ligne comme les Massive Open Online Courses (MOOC).

L'apprentissage mixte est la grande tendance de ce post-confinement. Le parcours de formation d'un apprenant est désormais mis en place en combinant une formation en salle et un projet digital à part entière. De nombreux outils digitaux ont vu le jour pour faciliter la gestion de ces apprentissages numériques.

Projet digital de formation

Une formation descendante

Toutefois, le digital learning doit évidemment être considéré comme une stratégie digitale liée à l'apprentissage numérique. Si la crise sanitaire a précipité les transformations digitales, il est désormais important de faire un vrai tri et de revoir ses modules e-learning pour proposer des modalités pédagogiques vraiment adaptées aux apprenants.

Une des limites du digital learning dans sa forme actuelle est son orientation parfois très descendante. En effet, on y retrouve souvent des formations vues comme des classes virtuelles pilotées depuis une plateforme LMS avec des organismes de formation qui sont considérés comme des établissements scolaires en ligne. Par exemple, le conseiller qui lie les élèves à la direction pédagogique se révèle être le chef de projet. L'objectif de la formation reste de guider l'apprenant dans sa montée en compétences. On peut donc imaginer concevoir des modules pour apprendre à l'apprenant à utiliser toutes les fonctionnalités de la plateforme.

Chef de projet formation

Dans une étude menée par Edlfex en 2021, beaucoup d'apprenants ont révélé être contraints de suivre une formation qui n'était pas adaptée à leur métier. D'autres encore ont vu leur projet de formation refusé par manque d'intérêt de la part de leur employeur. Ces méthodes sont aux antipodes de l'efficacité et de l'aspect flexible du digital learning. Au contraire, l'auto-formation se développe pour laisser l'apprenant prendre le contrôle sur son planning d'apprentissage et consulter les solutions pédagogiques qui l'intéressent vraiment. En mettant à sa disposition les bons outils de formation, l'entreprise crée une culture digitale d'apprentissage saine pour son environnement de travail. Mais cette transformation numérique n'est pas simple pour tous les profils et c'est pourquoi l'accompagnement des apprenants doit rester une priorité dans l'écosystème de formation.

Il est difficile d'utiliser ce type de dispositif de formation pour mettre en valeur l'interactivité et le collaboratif afin d'accompagner à distance les collaborateurs dans leur développement des compétences. Pour réussir à motiver toute une communauté d'apprenants dans un plan de formation, il est essentiel de concevoir une formation digitale qui créera de l'échange et du lien entre eux et le chef de projet. On parle en effet de plus en plus de la notion de collaborative learning. Pour cela, il faut mettre la communication interne au cœur de la stratégie de formation déployée et demander autant de retours que possible sur l'expérience utilisateur des apprenants.

Le futur du digital learning

Au vu de la multitude de solutions et d'entreprises dans le secteur, il est difficile d'imaginer comment étendre la portée du digital learning. Pourtant, l'utilisation qui en est faite en entreprise reste parfois assez primaire et les formations mixtes ne sont pas encore un réflexe. Beaucoup de solutions existent et pourraient être envisagées pour réinventer le e-learning.

La formation intelligente

La solution proposée pour répondre au manque d'adaptation du digital learning à son contexte social est de recentrer son projet autour d'une formation mixte : le blended learning. Toutefois, ce dispositif hybride ne résout pas le problème initial et ne fait que repousser les conséquences qu'il engendre : au lieu de résoudre le problème du distanciel, on le camoufle en ajoutant du présentiel et des rencontres en face-à-face. Pour traiter ces problématiques d'efficacité des formations digitales, il faut prendre en considération et surtout répondre aux attentes des apprenants.

La formation intelligente

Il est par exemple intéressant de se former par le social learning. En comptant sur la participation des apprenants, il est possible de concevoir un dispositif de classe inversée. Le travail collaboratif devient alors un module de formation permettant à l'apprenant :

  • d'échanger avec ses pairs

  • d'apprendre de nouvelles compétences

  • d'augmenter ses probabilités de réussir une formation certifiante

L'avantage ? Les expériences et le savoir-faire sont déjà présents en interne pour montrer à l'apprenant comment évoluer ! De plus, il n'est pas nécessaire de prendre de nouveaux outils de type SIRH pour mettre en place ce système. La spécialisation de chaque collaborateur constitue une mine d'or pour former les apprenants. Enfin, les équipes travaillent également leurs soft skills grâce à la pratique. Les nouvelles modalités pédagogiques attendues sont sans aucun doute d'apprendre à apprendre et de piloter une équipe en favorisant les interactivités. La communication digitale en interne prend alors tout son sens dans la gestion de ce projet pour engager les collaborateurs à apprendre et enseigner.

Créer une formation e-learning interactive est aussi envisageable. Certains organismes de formation sont spécialisés dans la réflexion centrée autour de scénarios pédagogiques collectifs. Ils imaginent un apprentissage virtuel où tous les apprenants connectés doivent participer à un effort collectif via la plateforme de formation pour avancer dans leurs évaluations. Lorsqu'ils arrivent au bout de leur aventure en ligne, le formateur leur délivre une certification. De quoi faire une belle action de communication sur les réseaux sociaux d'entreprise pour motiver les moins intéressés !

Des animations gamifiées

La gamification de la formation est encore timide. Pourtant, l'utilisation des nouvelles technologies peut complètement révolutionner les scénarios pédagogiques sur les plateformes de formation. L'utilisation de la réalité augmentée refaçonne entièrement l'expérience d'apprentissage et augmente considérablement l'ancrage mémoriel des apprenants. Même si cette méthode est encore coûteuse à mettre en place, il est certain qu'avec les évolutions technologiques actuelles, les solutions pédagogiques incluant la réalité virtuelle marqueront un tournant dans le secteur du e-learning.

D'ailleurs, d'autres activités pédagogiques peuvent être considérées pour accélérer la transformation d'une offre de formation digitale. Le serious game regroupe de nombreuses possibilités pour une gamification optimale. Avec des objectifs pédagogiques établis, le processus de jeu permet d'acquérir des connaissances sans en avoir l'air.

Serious game en formation

En conclusion, développer les compétences de ses collaborateurs grâce au digital learning doit être un vrai complément dans le programme de formation de l'entreprise. Il ne suffit pas de développer une plateforme d'apprentissage pour répondre aux besoins des apprenants. Finalement, la révolution du digital learning est déjà entamée par les organisations apprenantes qui misent sur le suivi des apprenants pour adapter leurs modalités pédagogiques. Maintenir l'employabilité de ses salariés grâce à un mix entre campus digital et cursus présentiel est finalement la solution de pédagogie idéale.

Ces sujets vous intéressent ? Découvrez en quoi la motivation de vos apprenants influe sur votre compétitivité !

Partager :

E

Edflex

Team

Obtenez un e-mail par mois sur les dernières actualités de la formation en ligne et les nouveautés chez Edflex.

On continue ?

 Formation e-learning : les clés pour les responsables formation

Digital Learning|Oct 15, 2021

Formation e-learning : les clés pour les responsables formation

Vous êtes responsable de formation ou RH et en charge des projets formation de vos équipes ? Découvrez dans cet article les clés pour créer votre offre de formation en entreprise.