Tendances RH|Oct 27, 2021

Les 5 plus grosses erreurs dans la création d'un catalogue de formations

Tous les responsables de formation ont déjà fait au moins une de ces 5 erreurs en créant leur catalogue de formation

6 min. de lecture

Les 5 plus grosses erreurs dans la création d'un catalogue de formations

En tant que chef de projet formation en entreprise, créer ou moduler son catalogue de formations devient parfois un vrai casse-tête. Dans cet article, nous listons les 5 erreurs les plus communes que nous avons identifiées en échangeant régulièrement avec des responsables formations. Plus de faux-pas pour vous, la création d'un catalogue de formations deviendra un jeu d'enfants !

Répondre uniquement aux formations réglementaires

La première erreur que pourrait commettre un responsable formation qui développe son offre d'entreprise serait de se concentrer uniquement sur l'aspect réglementaire des formations. Longtemps vu comme telle dans les entreprises, la formation représente aujourd'hui bien plus qu'un simple devoir d'employeur.

Les formations obligatoires sont souvent perçues comme une perte de temps pour les collaborateurs. Ce sont souvent ces formations qui sont les mêmes d'une année à l'autre, qui n'apportent aucune valeur ajoutée au parcours d'apprentissage du salarié et qui ne suscitent plus l'intérêt des apprenants. Les salariés réclament du temps pour se former : ils sont d'ailleurs 37% à citer le temps alloué à la formation comme premier facteur qui les inciteraient à suivre davantage de formations selon une étude menée par Edflex sur 1 021 salariés d'entreprises de plus de 500 collaborateurs.

L'envie de se former est donc bien présente. Les collaborateurs utilisent désormais le web pour trouver des réponses à leurs questions : selon cette même étude, ils sont 67% à s'être formé déjà au moins une fois grâce à des contenus digitaux libres d'accès. L'entreprise a donc un rôle à prendre dans la formation de ses salariés sur des thématiques plus larges que les réglementations en vigueur.

Ce qui nous amène à la deuxième erreur courante.

Ignorer les besoins en compétences concrets des apprenants

besoins en compétences

Les apprenants investis dans leur formation ont des besoins en compétences et des attentes très précises sur l'offre de formation de leur entreprise. Aujourd'hui, ils attribuent une note moyenne de 6,5/10 à celle-ci, ce qui pourrait facilement être amélioré si les responsables formation écoutaient plus attentivement ces besoins de formation.

En effet, beaucoup d'entreprises ne proposent des formations qui ne répondent qu'à leurs besoins, par exemple en termes de compétences métiers nécessaires à l'évolution de l'activité. Toutefois, même si les salariés sont impliqués dans le développement de leur entreprise, ils ont aussi leurs propres besoins en compétences pour évoluer professionnellement et personnellement.

Par exemple, ils sont 50% à estimer que les formations proposées par leur entreprise ne couvrent pas les sujet de développement personnel recherchés. Ce chiffre témoigne d'un vrai besoin apprenant au niveau des formations sur les soft skills. Le management est également une thématique récurrente en termes de besoin. La formation doit accompagner la montée en compétences des collaborateurs pour les faire évoluer dans leur vie professionnelle, leurs besoins sont donc primordiaux à prendre en compte dans la création d'un catalogue de formation.

Pour créer ce catalogue, il est essentiel de faire appel à des partenaires pour gérer le contenu proposé. Et c'est à cette étape que la troisième erreur (la plus fatale) apparaît.

Choisir un seul partenaire de contenus de formation

Vous avez sûrement fait face à ce choix crucial de vos futurs partenaires de contenus pour créer votre offre de formation. Lesquels sélectionner ? Pourquoi seraient-ils meilleurs qu'un autre ? Faut-il en choisir plusieurs ?

partenaires de contenus de formation

L'important à l'étape de la création d'un catalogue de formation est de trouver les outils qui répondent aux besoins de vos apprenants (précédemment évoqués ci-dessus). Pour une offre digitale, le choix peut se poser de sélectionner :

  • un partenaire de création de contenus sur-mesure pour assurer la formation sur les sujets spécifiques à l'entreprise et à l'activité

  • un partenaire de curation de contenus pour répondre à un besoin d'instantanéité et d'actualisation des ressources

Puisque l'offre de formation doit répondre à ces deux problématiques, l'enjeu est de trouver des partenaires experts dans chacun de ces domaines qui vont pouvoir mutuellement se compléter. La complémentarité de l'offre passe aussi par la dimension entre le présentiel et le digital : le blended-learning est une grande tendance de la formation en entreprise.

Des outils comme edtake permettent de connecter plusieurs partenaires pour créer une offre de formation claire et centralisée. Vous pouvez aussi participer à la création des contenus de votre catalogue et communiquer plus simplement avec vos équipes pour faciliter la gestion des projets formation.

D'ailleurs, la communication est souvent trop délaissée par les responsables formation.

Négliger la communication en interne

La communication sur l'offre de formation de l'entreprise est primordiale. C'est un axe qui est souvent négligé par les entreprises : seuls 58% des salariés ont connaissance de l'offre de formation de leur entreprise. Pourtant c'est sur celui-ci que se base l'engagement des apprenants.

La plupart des plans de communication se limitent au lancement de l'offre avec un mail pour informer de la nouvelle plateforme ou du nouveau partenaire disponible pour se former. Il faut bien avoir en tête que la grande majorité des apprenants ne vont soit pas lire ce mail soit l'oublier dans l'heure qui suit. C'est pourquoi une communication régulière est la vraie clé du succès d'un programme de formation.

Les apprenants ont besoin d'être régulièrement guidés dans leur parcours d'apprentissage en recevant des sélections de contenus, des invitations à suivre des formations spécifiques, à se connecter davantage sur leur LMS...

Mais même avec une bonne communication, l'offre de formation peut ne pas convaincre à cause d'un manque de suivi.

Délaisser totalement le suivi de formation

suivi de formation

Le suivi des KPI de formation fait aussi partie des éléments clés pour créer un catalogue de formation efficace. En effet, mesurer le taux de satisfaction des collaborateurs sur ces sujets permet d'adapter son offre aux attentes des apprenants.

En analysant les ressources qui sont le plus consultées, les formations aux thématiques les plus suivies, l'entreprise peut proposer davantage de contenus similaires pour pousser la montée en compétences des collaborateurs encore plus loin.

Afin d'encourager l'entreprise à améliorer son offre de formation au quotidien, multiplier les sources de retour est clé. Vous pourrez alors identifier des temps forts dans le parcours des apprenants et proposer un accompagnement plus poussé, ce qui engagera encore plus vos salariés dans leur formation professionnelle et vous permettra de faire progresser votre entreprise. La dynamique d'apprentissage est un cercle vertueux.

Ces erreurs ne sont pas les seules à être fréquemment remarquées dans les entreprises avec lesquelles nous échangeons, mais nous estimons qu'elles sont celles qui ont le plus d'impact dans la réussite globale d'un catalogue de formation.

Envie de découvrir les autres chiffres de l'étude citée dans cet article ? Téléchargez-la dès maintenant !

Partager :

E

Edflex

Team

Obtenez un e-mail par mois sur les dernières actualités de la formation en ligne et les nouveautés chez Edflex.

On continue ?

RSE et formation

HR Trends|Nov 26, 2021

RSE : se former et s'informer sur les enjeux

La responsabilité sociétale des entreprises prend de plus en plus d'ampleur dans les stratégies. Définition, enjeux et actions, tout ce qu'il faut savoir.